Un paysage dessiné à la pierre noire. Il invite à pénétrer dans un espace. Une vision à 360° dépliée en mappemonde, un paysage intime, nocturne et silencieux. Cet espace est celui qui nous entoure, mais aussi celui qui nous habite.
Souvenir d’une balade nocturne, la main se laisse guider et dévoile l’empreinte d’une réalité déformée. Seul, le ciel est étudié méticuleusement pour que les astres soient positionnés à l’endroit où ils devaient sans doute se trouver lors de la contemplation.
En somme, un compromis entre fiction du souvenir et réalité… une passerelle entre le nébuleux de la mémoire et l’objectivité d’une donnée géographique.

mapune

Réalisation 2014-2015
15 dessins de 100 cm x 70 cm
Dessin d’ensemble 5 m x 2,10 m
Pierre noire sur papier Vinci,
marouflé sur Artique

 

 

 

MAP-8

MAP-6

D’une manière aléatoire et subite se manifeste la projection de lignes et de chiffres lumineux. Ces coordonnées géographiques tentent de donner les repères à cette mappemonde.
Les lignes se multiplient jusqu’à saturation. L’intervention est à la fois dérangeante et séduisante car le dessin s’en retrouve être illuminé, ressemblant alors à une image cinématographique.
Recrudescence d’une volonté de maîtrise et de compréhension.
Puis la projection cesse et le paysage retrouve sa profondeur et son intimité.
Le noir silencieux se pose de nouveau. La bulle déployée, telle une grotte, invite à s’échapper de nouveau.